fleche

Le site des professionnels du management de l'innovation : Site MI

Dernière mise à jour : le 29 février 2016

Présentation de Thésame
Thésame, un des acteurs du soutien à l'innovation en Rhône-Alpes
Écrit par Jean BRETON et François ROMON   
Mardi, 03 Mai 2011 07:06

La faiblesse récurrente des PME sous-traitantes françaises

La complexité croissante des systèmes techniques, la nécessité de trouver des alternatives à la délocalisation de la production et les exigences de plus en plus pointues des clients font que les relations inter-entreprises dans une même filière évoluent. Le sous-traitant de rang 1 ne se contente plus d’essayer d’être le mieux disant dans sa réponse à un cahier des charges figé du donneur d’ordres mais participe à la conception du futur produit ou service, essayant de promouvoir sa technologie en amont, au moment des choix de solutions. Le sous-traitant de rang 2 ne réalise plus seulement des composants en suivant les plans de celui de rang 1 mais entend participer de plus en plus à leur conception.
 
Mais cette évolution ne se fait pas spontanément dans un esprit de partenariat entre égaux, qui serait pourtant le plus propice à l’ Glossary Link innovation. Le rapport que le médiateur de la sous-traitance, Jean-Claude VOLOT, a remis à la ministre de l’économie Christine LAGARDE, en juillet 2010 (MEIE 2010, Rapport VOLOT), part, en effet, d’un constat alarmant de dégradation des relations entre donneurs d’ordre et preneurs d’ordres, qui seraient marquées par les « comportements opportunistes, prédateurs, égoïstes » des grandes entreprises dans certaines filières manufacturières françaises. Le médiateur rappelle la nécessité d’appliquer correctement les cadres juridiques en vigueur aux relations de sous-traitance, notamment de « protéger la propriété intellectuelle, d’interdire les clauses de captation anormale de propriété intellectuelle du sous-traitant par son donneur d'ordres ». Les observateurs confirment cette appréciation. Le diagnostic du manque de compétitivité de la balance commerciale internationale française, par rapport notamment à l’Allemagne, est unanime : si les très grandes entreprises françaises sont souvent parmi les leaders mondiaux elles le doivent à leur présence dans les pays à forte croissance. Mais, simultanément, les PME françaises, de taille trop faible pour produire en France même suffisamment de biens exportables, ne sont pas accompagnées dans leur développement par leurs clients. Philippe TROUVE dénonce ainsi une asymétrie des relations « mettant les PME sous-traitantes sous influence » (Le Monde, 05/04/2011).

Thésame à la pointe de nouvelles pratiques de management des relations interindustrielles en Rhône-Alpes

En Région Rhône-Alpes caractérisée par un réseau très dense de PME dont l’activité dépend fortement de grandes entreprises donneur d’ordre (1ère Région Française de sous-traitance), le centre européen d’entreprise et d’innovation Thésame, spécialisé en management de l’innovation, performance industrielle, mécatronique et progiciels industriels n’a pas attendu d’hypothétiques mesures législatives ou réglementaires pour promouvoir de nouvelles pratiques de management des projets d’innovation interindustriels. Le centre anime depuis 2001 en Rhône-Alpes le programme APPIC (Amélioration du processus Participatif d’Innovation et de Conception) destiné aux PME, mais aussi le Club des DIS (Dirigeants Innovation et Stratégie) orienté vers les donneurs d’ordre, et plus particulièrement les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire).
Convaincu qu’une évolution des relations interindustrielles constitue un « gisement d’innovation » majeur, Thésame a également mis en œuvre en Rhône-Alpes le programme PRAXIS d’amélioration de la relation client-fournisseur dans le développement d’un produit nouveau puis la plate-forme multipartenaires PEAK (Purchasing European Alliance for Knowledge) d’études et de recherches dans le domaine des achats. Thèsame est également maître d’ouvrage délégué du Conseil Régional pour le programme Innovation PME en Rhône-Alpes aujourd’hui en cours de déploiement. Les PME de sous-traitance sont la cible privilégiée de ce nouveau programme.

Un management spécifique de la relation donneur-preneur d’ordre pour l’innovation

Thésame a fait le constat que l’évolution vers des relations inter-industrielles véritablement partenariales nécessite au préalable la mise en œuvre d’un management de la relation elle-même et non plus seulement un accroissement des performances du sous-traitant, ce qui fait systématiquement supporter l’effort de productivité par le plus faible dans la négociation. Avançant le concept de « co-traitance » de l’innovation, Thésame invente de nouvelles pratiques de management de l’innovation dans cette situation particulière de projets inter-industriels : il ne s’agit plus de mutualiser des équipements et des compétences techniques, mais de mobiliser experts et chercheurs, dans une démarche de recherche-action, pour faire émerger un nouveau type de relations client-fournisseur au fur et mesure que se réalisent les projets d’innovation. C’est cette démarche que Thésame, non seulement met en œuvre en Rhône-Alpes, mais aussi souhaite promouvoir au niveau national en participant aux travaux de la Commission de Management de l’innovation de l’AFNOR, où ses représentants sont plus particulièrement actifs sur le thématique de l’Innovation Ouverte. Il est impératif de suivre de près cette expérience en Rhône-Alpes et toutes les réactions et apports seront les bienvenus, via le Site MI ou directement auprès de Thèsame.

Références bibliographiques et documentaires
- Le Monde de l’économie (2011, TROUVE Philippe) « Des PME sous-traitantes sous influence » 05/04/2011
- MEIE (2010, Rapport VOLOT). Dispositif juridique concernant les relations interentreprises et la sous-traitance, juillet 2010