fleche

Le Site MI : site francophone dédié au management de l'innovation technologique

Dernière mise à jour effectuée le 21 septembre 2021

Prospective scientifique et anticipation technologique
Anticipation et innovation technologique : le rôle de l'artiste Imprimer Envoyer
Écrit par Sandrine Fernez-Walch   
Lundi, 30 Novembre 2020 18:20

Littérature

HG Wells, George Orwell, Ray Bradbury, Philip K. Dick, autant d'écrivains qui ont marqué les esprits de plusieurs générations par leur capacité à imaginer une société futuriste : une nouvelle traduction française du célèbre ouvrage de George Orwell est parue récemment, l'industrie cinématographique nord-américaine compte plusieurs blockbusters inspirés des oeuvres de K. Dick (Total Recall, Blade Runner, etc.) et Ray Bradbury imagine une société sans livres mais avec des écrans muraux à usage domestique et des émissions de téléréalité.

"Qu'est-ce qu'on donne cet après-midi ?" demanda-t-il d'un ton las.
Elle ne releva pas les yeux de son texte. "Eh bien, c'est une dramatique qui va passer sur les murs-écrans dans dix minutes. On m'a expédié mon rôle ce matin. J'ai envoyé des coupons de participation. Ils écrivent le scénario avec un rôle manquant. C'est une idée nouvelle. La femme d'intérieur, c'est moi, joue le rôle manquant. Quand on arrive aux répliques sautées ils me regardent tous des trois murs et je lis mon texte.
(...)
- C'est vraiment amusant. Et ça le sera encore plus quand on pourra s'offrir l'installation du quatrième mur. Dans combien de temps crois-tu qu'on aura assez d'argent pour faire remplacer la quatrième cloison par un mur-écran ? Ca ne représente que deux mille dollars.
- C'est-à-dire le tiers de mon salaire annuel.

Ray Bradbury : Farenheit 451, Edition originale 1953 (Ballantines Books, New-York), Editions Denoël, 1995, pour la traduction française.

-------------------------------------

Au cinéma

Jacques Tati est sans doute l'un des maîtres de l'innovation technologique et ce à plusieurs titres.

- Jacques Tati en tant qu'expérimentateur de nouvelles technologies

Jacques Tati est l'un des premiers réalisateurs français à vouloir concevoir un film en couleur. Selon Wikipédia (21_09_19), Jour de fête "devait être l'un des premiers longs-métrages français en couleur, mais l'aspect expérimental du nouveau système couleur Thomsoncolor et le coût élevé d'un tirage couleur firent qu’il dut sortir en noir et blanc. Ce n'est qu'en 1995 qu'une copie couleur put être réalisée et présentée au public".

- Les films de Jacques Tati et l'utilisation des innovations technologiques

L'utilisation des innovations technologiques est devenu l'un des thèmes clés du management de l'innovation technologique. En témoignent les travaux de recherche en sociologie de l'usage, la pratique normalisée du design thinking, les méthodes marketing d'observation des personnes en conditions réelles (laboratoire du vivant ou living lab) et l'émergence d'une économie dite "des usages ou des fonctionnalités".

Les films de Jacques Tati ont été créés à l'époque du boom économique des années 50 et 60. Cette époque est marquée par l'explosion de la consommation de nouveaux produits de grande de consommation fondés sur les technologies électriques, en remplacement de...l'huile de coude.

Tati fait rire grâce au comique des situations dans lesquelles il place ses personnages, en particulier Monsieur Hulot, homme passionné par les technologies mais parfois un peu maladroit et distrait. Mais si l'on regarde plus attentivement certaines scènes des films, on se rend compte de la richesse des informations fournies par Tati concernant les difficultés et freins rencontrés dans l'usage de nouvelles technologies ; on peut également y percevoir les effets d'une rupture technologique sur les interactions humaines, les modes de consommation et le fonctionnement de la société... N'est-ce pas un peu ce que nous vivons aujourd'hui avec le tout numérique ?

Mise à jour le Dimanche, 19 Septembre 2021 12:29